Bien-être

Filtration de l'eau

La filtration de l’eau de pluie

Le filtrage de l'eau de pluie s’inscrit dans une volonté d’économie de l’eau. L’eau potable ne peut et ne doit être utilisée pour l’ensemble des tâches quotidiennes. L’eau de pluie peut s’insérer dans une politique de collecte « intelligente » de l’eau. De nouveaux moyens sont expérimentés.

Pourquoi filtrer son eau de pluie ?

L’eau de pluie, qui est de qualité souvent conforme à celle attendue, est souvent recueillie via des pluviomètres et communément appelée eau de citerne.

Les relevés chimiques font souvent état de teneurs en bactéries qui ne nuisent pas à sa consommation.

Une personne en bonne santé peut boire sans risque ce type d’eau.

L’exemple le plus marquant est le bain donné à des nouveaux-nés avec de l’eau de pluie.

En aucun cas, les nourrissons ne furent malades après avoir connu de telles ablutions.

Les enjeux liés au filtrage de l’eau de pluie

Il faut cependant rester prudent ! Une eau de pluie doit intégrer certains critères comme une porosité maximale de 10 microns.

Dans le cas où l’autonomie en eau de pluie ne serait pas suffisante pour alimenter toute la famille dans ses besoins quotidiens, l’eau de citerne restera affectée aux tâches nobles.

L'eau courante sera utilisée pour la chasse d’eau, les robinets d’eau et l’aspersion du jardin.

Notez que l’eau à 10 microns peut être utilisée pour de nombreux usages comme ceux énumérés précédemment exception faite de l’alimentation.




© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).