Bien-être

Filtration de l'eau

Eau en bouteille ou eau filtrée ?

Les partisans de l’eau en bouteille et de l’eau filtrée s’affrontent notamment sur la qualité.

Eau en bouteille et eau filtrée : le duel

À titre d’exemple en 2007 au Canada, plus d’un tiers des familles buvaient de l’eau en bouteille.

Un choix qui s’explique par un souci de sécurité (une bouteille filmée et fermée rassure le consommateur) ainsi que par une recherche d’amélioration du goût.

Dans un pays comme le Canada, plus de 750 millions de bouteilles d’eau minérale naturelle ou gazeuse sont bues chaque année.

Toujours outre-atlantique, la fédération des municipalités du pays à la feuille d’érable a voté une résolution poussant les villes à cesser la consommation d’eau en bouteille. Une initiative couplée à une politique active de recyclage du plastique.

Conseils pratiques : l’entreposage des bouteilles doit se faire à l’abri du soleil.

Les différentes appellations de l’eau en bouteille

Appellation Provenance Caractéristiques
Eau de source Exempte de contaminants, tirée directement d’une source souterraine Faible quantité de sels minéraux. Généralement plate, mais certaines sont naturellement gazéifiées. N’a subi aucun traitement qui pourrait modifier sa composition.
Eau de glacier
Provient de la fonte d’un glacier    Contient très peu de sels minéraux.
Eau minérale Eau souterraine
Contient naturellement des sels minéraux en quantité dépassant 500 ppm et pouvant même excéder 3000 ppm, teneur qui varie d’une marque à l’autre.
Eau gazeuse Eau souterraine Contient naturellement du gaz carbonique.
Eau plate (cette appellation ne se retrouve pas sur l’étiquette) N’importe laquelle Ne renferme pas de gaz carbonique naturel ou ajouté.
Eau distillée Eau bouillie dont on récolte la condensation
Complètement déminéralisée, l’eau la plus « pure » que l’on puisse trouver. Ne contient aucune substance dissoute.
Eau déminéralisée
Eau qui a subi un traitement industriel (autre que la distillation) permettant d’abaisser la teneur en sels minéraux Eau qui contient moins de 10 ppm de sels minéraux. Sert surtout en industrie et en laboratoire.
Eau oxygénée Eau distillée à laquelle on a ajouté de l’oxygène au moment de la mise en bouteille. Ne pas confondre avec la peroxyde d’hydrogène, qu’on appelle aussi eau oxygénée, un produit de désinfection et de blanchiment Quantité additionnelle d’oxygène minime. Eau dont les bienfaits pour la santé n’ont pas été prouvés scientifiquement.
Eau avec ozone N’importe laquelle
Traitée à l’ozone pour la décontaminer. Ne contient pas d’ozone.


L’appellation la plus commune est celle de l’eau de source. Naturelle, elle est faiblement chargée en sels minéraux et exempte de traitement qui change sa nature.

L’eau de glacier est issue comme son nom l’indique de la fonte d’un glacier. Sa teneur en sels minéraux reste très faible.

L’eau minérale de son côté contient nettement plus de sels minéraux, jusqu’à 3000 ppm selon les marques.

L’eau gazeuse est, elle, naturellement chargée en gaz carbonique.

L’eau plate ne comprend comme son nom l’indique aucune marque de gaz carbonique.

Rare, l’eau distillée est bouillie et entièrement déminéralisée.

L’eau déminéralisée, de son côté, reste particulièrement utilisée dans l’industrie.

L’eau oxygénée est de l’eau avec une teneur prononcée en oxygène.

Enfin, l’eau avec ozone est traitée de telle sorte dans un but de décontamination.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).