Santé

Retour au dossier : Santé > Problèmes auditifs
Problèmes auditifs

Les causes des problèmes auditifs chez les Seniors

Si le vieillissement de l’appareil auditif est une des causes les plus courantes des problèmes auditifs chez les séniors, l’histoire de chacun comme l’environnement dans lequel nous vivons ont pu contribuer à une perte partielle ou totale des capacités auditives.

Presbyacousie, le vieillissement naturel

Avec l’âge, l’appareil auditif se dégrade naturellement. Ce phénomène prend le doux nom de presbyacousie. Il s’agit en quelque sorte de l’équivalent pour l’ouïe de la presbytie qui touche le cristallin de l’½il. Les symptômes de la presbyacousie se manifestent généralement entre 45 et 50 ans, sans distinction particulière de sexe. La dégradation des capacités auditives est ensuite progressive et se manifeste d’abord par une perte des fréquences aiguës.

S’il s’agit donc d’un vieillissement naturel, ce n’est pas une fatalité et il ne faut surtout pas minimiser ce phénomène qui risque de mener progressivement à l’isolement ceux qui en sont touchés. Il est important de réagir le plus tôt possible pour ralentir la détérioration de l’audition. De même que le port des lunettes ralentit l’usure de la vue, l’ouïe peut être préservée par le port de prothèses auditives. Il existe des solutions !

La presbyacousie touche actuellement 3 millions de personnes dans l’hexagone. Ce chiffre pourrait être amené à doubler dans la prochaine décennie.

Les maladies, cicatrices de la vie

Le vieillissement naturel du système auditif n’est pas la seule cause des problèmes d’audition. Les événements de la vie ont pu user notre appareil auditif. Au-delà des surdités génétiques, certaines baisses de l’ouïe peuvent être dues à des méningites, à des otites à répétition, des tumeurs « bénignes » sur le nerf auditif (les neurinomes) ou encore l’otospongiose qui paralyse le mécanisme de l’audition.

Les dégâts du bruit

Les baby-boomers sont nés dans l’après-guerre et ont connu la grande époque du rock. Depuis, notre environnement sonore n’a cessé de se diversifier et de s’amplifier… au point de nous casser les oreilles. Malheureusement ceci est à prendre au sens propre autant qu’au figuré. Des bruits trop forts et pas seulement la musique, mais par exemple un marteau piqueur dans la rue, un avion qui décolle, un téléphone dont le haut-parleur est mal réglé sont autant d’excès de décibels qui endommagent de façon irréversible le système auditif.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).