Santé

Psychologie du vieillissement

Approche cognitive du vieillissement normal

Les fonctions cérébrales diminuent en vieillissant et c’est assez normal, mais de manière variable selon les individus.

Le vieillissement a un effet sur les facultés du traitement de l’information comme l’enregistrement des données, leurs réutilisations dans le temps et sur les fonctions sensorielles notamment la vision ou l’ouïe.

Selon Raymond Cattel, psychologue britannique, qui a bien étudié les capacités intellectuelles humaines, décrit deux formes d’intelligence : l’intelligence fluide qui permet de résoudre les problèmes nouveaux, soit la faculté d’adaptation et l’intelligence cristallisée qui représente les apprentissages acquis tout le long de l’existence permettant de réaliser les actes de la vie quotidienne. Cette dernière est atteinte tardivement par le processus du vieillissement et de l’altération physiologique comparé à l’intelligence d’adaptation. Cette analyse psychométrique peut contribuer à diagnostiquer et à différencier les pertes cognitives d’un vieillissement normal à un vieillissement pathologique (démences et maladie d’Alzheimer) de la personne âgée.

La mémoire

L’adulte âgé se plaint souvent de pertes de mémoire comme l’oubli de mots dans ses phrases ou encore l’incapacité de se rappeler d’un rendez-vous ou d’un nom de famille. Effectivement, on peut constater que la mémoire immédiate par rapport à la mémoire à long terme est la première touchée dans la phase du vieillissement cognitif. L’enregistrement des événements et leur restitution diminuent avec l’âge du principalement à une diminution de la vitesse de traitement de l’information et de l’attention dans le cas d’un vieillissement normal dit « non pathologique ».

Le langage et le vocabulaire

Dans un vieillissement normal et progressif, la fonction cognitive du langage qui fait partie (rappelez –vous !) de l’intelligence des apprentissages est certainement celle qui est la mieux préservée avec la culture générale comme le système phonique, la syntaxe, la compréhension et la définition des mots. Communiquer et converser en phrases simples est tout à fait aisé pour l’adulte âgé. L’entretien des fonctions cognitives par des exercices et ateliers mémoires ou par des activités sociales, sportives ou culturelles favorise efficacement leur maintien dans le temps.

L’attention sélective, le raisonnement et la logique

Les fonctions d’attention comme la capacité à sélectionner les informations principales, à exécuter deux tâches simultanément (attention divisée), à se concentrer pendant un certain temps (l’attention soutenue) diminuent avec l’âge. Au niveau des fonctions intellectuelles, le vieillissement a vraiment un impact sur les capacités de raisonnement, la faculté de répondre à des questions simples ou plus complexes comme « que vais-je mettre aujourd’hui ? » à « comment vais-je organiser ma vie maintenant que je n’ai plus d’activité ? Et la prise de décision.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).