Santé

Retour au dossier : Santé > Fatigue
Fatigue

La fatigue chronique est-elle une maladie cachée ?

Toujours fatigué. Vous traînez les pieds au réveil, le moindre acte de la vie quotidienne vous paraît insurmontable, votre motivation est au plus bas : vous êtes un éternel fatigué. Vous et votre entourage ne comprenez pas l’origine de votre mal, d’autant plus que la médecine, elle-même, peine à trouver des explications à votre gêne.

Les signes manifestes de la fatigue chronique

Si votre fatigue traîne depuis plus de six mois, sans aucune amélioration, le mot de fatigue chronique peut être utilisé. Vous avez des troubles de la digestion et des maux de gorge, sans comprendre ce qui vous arrive. L’écoute et le dialogue peuvent être parfois difficiles, certains médecins soupçonnant le patient de tricher ou de forcer le trait en simulant une fausse maladie selon Mathieu Ozanam, du site www.doctissimo.fr.

Le spécialiste va chercher des faits tangibles là où le plaignant va attendre une réponse rapide et concrète. Pour le professeur Jean-Louis Dupond du CHU de Besançon, cité par le site, « l’examen permet en effet de se rendre compte qu’il s’agit dans 20 % des cas de maladies organiques et dans 79,5 % des cas de maladies d’ordre psychologiques. Seul, 0,5 % de la population connaît des problèmes de fatigue chronique ».

Des causes diverses de fatigue

Les causes sont multiples, mais les carences en fer en sont souvent l’origine. Une étude américaine a démontré que des étudiantes ayant eu leurs règles pendant leurs examens ont obtenu de moins bons résultats. À l’inverse, un excès de fer peu entraîner une hémochromatose. Les problèmes endocriniens : thyroïdien, surrénalien, hypophysaire et para-thyroïdien, peuvent générer de la fatigue. N’oublions pas de souligner que la fatigue reste majoritairement de nature infectieuse et en particulier virale. Enfin, les femmes sont plus touchés que les hommes par ce problème. Une femme, même malade, continue à faire toutes les tâches qu’elle a à faire, un homme non. Il délègue. « Il faut apprendre à être égoïste », souligne donc Jean-Louis Dupond. Une réalité sociale, qui ajoutée aux facteurs physiques et psychologiques, insiste sur la nécessité de comprendre la fatigue dans sa globalité.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).