Activités

Tourisme et accessibilité

Handicap : les aménagements d'un hébergement touristique adapté

Pour obtenir le label Tourisme et Handicap, les hébergements touristiques doivent respecter certains critères. Voici quelques aménagements que l'on est en droit d'attendre de la part d'un établissement labellisé.

Accès extérieur

Les personnes handicapées se rendant dans un hébergement de tourisme doivent dans un premier temps pouvoir y accéder. Dans le cas d'un parking privé avec places matérialisées au sol, un emplacement au moins doit leur être réservé. Un cheminement de plain pied, tactilement différencié et balisé par un éclairage de nuit, leur permet ensuite d'accéder au comptoir d'accueil. Aucun obstacle sur le chemin ne doit venir entraver la circulation ni être confondu avec une marche par la canne d'une personne malvoyante. Les lieux dangereux tels que la piscine sont entourés de barrières afin d'assurer la protection des personnes atteintes d'un handicap mental ou visuel. Enfin, l'entrée doit être repérable facilement.

Chambre et salle de bain

Dans un établissement labellisé, au moins une chambre doit être adaptée à la circulation d'un fauteuil roulant c'est à dire disposer d'un espace assez grand entre les meubles pour permettre le passage et la rotation. Dans le cas d'accueil de personnes sourdes ou malentendantes, un système d'alarme incendie avec flashs lumineux ou vibreur dans le lit est prévu pour les réveiller. Au niveau éclairage, des persiennes ou rideaux doivent permettre de régler la luminosité de la pièce et l'éclairage d'appoint ne doit pas dégager de chaleur. Côté salle de bain, l'espace est nécessairement assez large pour que l'on puisse s'y déplacer en fauteuil roulant. Les porte-serviettes, prises, interrupteurs et autres miroirs sont facilement accessibles et installés à bonne hauteur. En cas d'incendie, un voyant lumineux permet d'avertir les personnes atteintes d'une déficience auditive.

Parties communes

Un hébergement touristique ne se résume pas à une chambre, aussi les personnes handicapées doivent-elles pouvoir accéder aux principaux services de l'établissement et notamment à la salle de restaurant, sans avoir à monter ou descendre de marche. Aucun obstacle à hauteur du visage ou susceptible d'entraver la circulation ne doit être rencontré et les portes vitrées sont rendues visibles par des bandes adhésives de couleur contrastée. La documentation, les panneaux et les pictogrammes doivent être compréhensibles par tous, y compris par les personnes atteintes d'un handicap mental. Enfin, un ordinateur en libre service relié à internet permet aux personnes sourdes ou malentendantes de communiquer plus facilement.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).