Patrimoine

Emploi des seniors

Le plan en faveur de l’emploi des seniors

Que prévoit-il ? Trois points majeurs. Pousser les entreprises et les branches à réaliser des accords pour garder une main d’½uvre vieillissante mais compétente faire en sorte que les seniors travaillent même si l’âge légal de départ à retraite est passé et stabiliser des seniors dans une activité.

Des pénalités pour les entreprises qui ne concluraient pas d’accord

Les structures entrepreneuriales comprenant des effectifs de 300 salariés ont débuté des négociations par branches professionnelles lancées depuis un an. Une culture du résultat va être instaurée afin d’élaborer des cibles et de comparer à l’aide de tableaux, l’évolution dans le temps des données chiffrées.

Des évolutions législatives sur le montant de cotisation additionnelle de l’assurance-vieillesse à compter de 2010 pour les entreprises de 300 salariés seront mises en oeuvre. Les plus petites entreprises sont dispensées d’accord sauf si un accord de branche a été conclu au préalable.

Les solutions : faciliter le cumul emploi-retraite

L’âge ne sera plus un critère déterminant pour motiver un renvoi. Le cumul emploi-retraite est accepté et ce, dans une volonté d’aider à une meilleure intégration des personnes de plus de 50 ans ayant retrouvé une place dans une entreprise.

Il serait, en effet, absurde d’entraver dans leurs démarches les personnes qui veulent travailler plus longtemps ! Le seuil maximum entre le salaire et la pension qui est de 1,6 fois le smic est annulé.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).