Patrimoine

Cumul emploi-retraite

Pourquoi reprendre un emploi à la retraite ?

La retraite n’est pas toujours une période facile à vivre après de longues années passées à travailler. Tant financièrement que moralement, le manque se fait parfois sentir et le travail apparaît souvent comme une solution

Arrondir les fins de mois

Malheureusement, avoir travaillé toute sa vie, avoir cotisé dans l’espoir de passer des jours heureux n’est pas une garantie pour tous dans un monde dont les règles et les repères ne cessent d’évoluer. Les retraites seules ne permettent pas toujours de joindre les deux bouts et retrouver une activité rémunérée ne relève alors plus du simple choix mais du véritable besoin.

Rompre l’isolement et se rassurer

Au-delà des soucis de santé, le plus grand mal qui touche les séniors, c’est l’isolement. Si avec le temps, les proches se font parfois de moins en moins nombreux, la fin de la période d’activité réduit très souvent le nombre de contacts sociaux. Retrouver une activité professionnelle permet alors de renouer des liens, de revoir des gens mais aussi de se rassurer en se disant que l’on est encore capable de travailler et d'être utile.

Dans une société qui a érigé le travail en valeur de référence, c’est aussi le travail lui-même qui vient à manquer au jeune retraité. Celui qui a vécu presque exclusivement par et pour le travail aura certainement l’impression d’abandonner une partie de lui-même en prenant sa retraite. Perdu s’il ne sait pas trouver dans d’autres formes d’activités sociales un moyen d’exister, le travail apparaîtra très souvent à ses yeux comme le seul recours à son épanouissement.

Comment trouver un "petit boulot" quand on est un sénior ?

Vouloir retravailler est une chose, pouvoir le faire en est une autre. Si le statut d’auto-entrepreneur permet de se lancer facilement, trouver des clients n’est pas toujours chose aisée, il faut savoir communiquer. Bien souvent les activités des retraités se restreignent à un cercle de connaissances proches ou à une zone géographique limitée comme un village ou un quartier.

Les petits prospectus déposés chez les commerçants fonctionnent toujours bien, mais la zone de chalandise couverte reste restreinte. Une annonce dans la presse locale, les gratuits, permet de toucher plus de monde. Et selon le type d’activité, surtout s’il s’agit d’un service de proximité, il ne faut absolument pas négliger le pouvoir du bouche à oreille.

Internet n’est évidemment pas un outil à ignorer : les nombreux réseaux sociaux qui s’y développent permettent de mettre en relation les séniors avec les gens qui ont besoin d’eux.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).