Maintien à domicile

Mobilité réduite et handicap

La perte de mobilité chez les personnes âgées

La perte de mobilité est souvent corrélée avec la perte d’autonomie. Souvent causée par une déficience physique ou mentale, la dépendance chez la personne âgée est une situation difficile à appréhender. En effet, les personnes concernées minorent souvent leurs problèmes. Médecin traitant et proches doivent donc rester très vigilants.

Solitude et chute : les éléments déclencheurs

La solitude est souvent liée à un sentiment d’abandon, qui entraîne dans la plupart des cas, une dépression. Un deuil ou l’altération des capacités physiques peuvent générer ce sentiment. Plus grave, « cette dépression provoque souvent un repli sur soi, augmentant la solitude et formant ainsi une boucle. La perte d’intérêt, pour l’extérieur, pour les autres altère la volonté, puis (…) le besoin de se nourrir et de maintenir une hygiène corporelle » rappelle Virginie Yvonet, auteur de l’article « la perte d’autonomie chez les personnes âgées » sur le site alzheimer.suite101.fr

La chute enferme, elle aussi, la personne âgée dans un sentiment d’isolement. Souvent accidentelles, la peur de reproduire une situation vécue comme une perte de liberté, entraîne les personnes âgées à diminuer leurs déplacements. Conséquence : une atrophie des muscles qui provoque une difficulté accrue à marcher et à se déplacer.

L’Etat et la dépendance

Une grille de classification nationale met en relief six niveaux de dépendance : de GIR 1 à GIR 6. En pratique, c’est l’aide personnalisée à l’autonomie ou APA qui vient épauler les familles. Concrètement, les personnes ayant un parent nécessitant une APA doivent se rendre au Conseil Général de leur département ou au CCAS de leur commune.

Après enregistrement de la demande, un médecin ou un travailleur social va évaluer le degré de perte d’autonomie et les conditions de vie de la personne demandeuse. Par exemple : le montant des ressources financières ou l’adaptation du logement aux conditions de vie de la personne. Dans certains cas (GIR 5 et 6), la caisse de retraite ou l’aide sociale du département peuvent participer à la rémunération des aides.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).