Maintien à domicile

Accessibilité

Aménager son logement

Pour les personnes à mobilité réduite et les personnes âgées, il existe de nombreuses façons d'aménager et d'adapter son logement, en fonction de son handicap et de ses besoins.

Un confort maximal

Il est nécessaire pour une personne à mobilité réduite de pouvoir se déplacer aisément dans son intérieur et de limiter au maximum la présence d'obstacles éventuels. Pour cela, il est indispensable de prendre en compte l'aspect pratique, le confort et l'espace. L'aménagement intérieur du logement doit permette à la personne âgée ou à mobilité réduite d'effectuer ses activités quotidiennes (repos, toilette, repas, bien-être) de la façon la plus simple et confortable qui soit.

Créer de l'espace de circulation

Pour circuler facilement dans un logement, il est souvent nécessaire d'agrandir et d'aplanir les espaces de circulation. Par exemple, des portes élargies ou coulissantes offrent un passage plus accessible aux personnes à mobilité réduite, qu'elles soient en fauteuil roulant, avec un déambulateur ou des béquilles. Il est également conseillé d'éviter des meubles imposants ou encombrants, susceptibles de gêner la circulation, au profit d'aménagements plus aérés. Dans son logement, conserver une unité de vie est primordial. La salle de bain, les toilettes, la cuisine et la chambre sont les espaces à privilégier. Pour faciliter le quotidien, il est donc préférable que ces pièces soient suffisamment spacieuses et, si possible, accessibles au même étage.

Des équipements adaptés

Les équipement du logement doivent eux-aussi être adaptés au handicap. Par exemple, les interrupteurs, sonnettes, poignées de porte, prises et téléphones, doivent être placés entre 90 cm et 130 cm du sol. De même, les éviers et les lavabos sont plus accessibles quand ils sont à hauteur réglable, notamment pour les personnes en fauteuil. Dans les salles d'eau, il est préférable d'installer des baignoires à porte ou des cabines de douche intégrales. Les seuils de porte et les rails de baies vitrées peuvent également constituer des obstacles. L'accès à tous les équipements est essentiel pour vivre confortablement dans son logement.

Une sécurité optimisée

En matière de sécurité, de nombreux points sont à prendre en compte en fonction du handicap, afin d'éviter les accidents domestiques ou les chutes. Par exemple, pour les personnes âgées à mémoire déficiente, il est conseillé d’installer des systèmes de sécurité du type "coupe-gaz" et d'opter pour la cuisson à induction. Les fils électriques et tapis peuvent eux être sources de chutes. Placer les fils électriques en hauteur et scotcher les tapis au sol sont des solutions simples et efficaces. Installer des barres de maintien ou d'appui dans certaines parties du logement permet également de limiter les risques d'accidents. De nos jours, les progrès de la technologie permettent de commander tous les appareils à distance : éclairage, volets, chauffage, détection d'incendies, téléassistance... Ils constituent une aide non négligeable, qui allège grandement le quotidien des personnes âgées ou à mobilité réduite.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).