Maintien à domicile

Repas à domicile

Comment financer la livraison de repas à domicile ?

Handicapé, vous souhaitez faire appel à un organisme de portage de repas à domicile. Mais savez-vous qu'il existe des aides pour financer ce service ?

L'aide sociale du Conseil Général

Faire livrer ses repas à domicile peut vite devenir un poste de dépense important pour une personne handicapée aux revenus modestes. C'est pourquoi, le Conseil Général de votre département peut, sous certaines conditions, prendre en charge une partie des frais engendrés par l'utilisation de ce service. L'aide financière est calculée en fonction des ressources du demandeur et directement versée à l'organisme de livraison de repas à domicile. Bien que profitant d'un coût par repas réduit, le bénéficiaire participe néanmoins aux frais. Les demandes de dossiers sont à effectuer auprès du Centre communal d'action social (CCAS), ou de la Mairie de la commune du domicile de l'intéressé.

Les allocations

Que vous soyez une personne agée en perte d'autonomie ou une personne en situation de handicap, vous avez certainement droit à des allocations. Pour les personnes de plus de 60 ans, il existe l'Allocation Personnalisée d'Autonomie (Apa), attribuée en fonction de certains critères liés au degré d'autonomie notamment. Proposée dans le cadre d'un plan d'aide au maintien à domicile, elle est accordée après une évaluation réalisée par une équipe médico-sociale. Cette aide peut être versée directement au service d'aide à domicile ou vous être adressée sous forme de chèques emploi service universel (Cesu). Les personnes percevant l'Allocation Adulte Handicapée (AAH) à taux plein et disposant d'un logement indépendant, peuvent quant à elles demander la "Majoration pour la vie autonome", une allocation complémentaire permettant de financer en partie certains services tels que la livraison de repas à domicile.

La réduction d'impots

Autre moyen de faire face à ce type de dépenses : la réduction d'impôts. Comme son nom l'indique, celle-ci s'adresse aux personnes imposables ayant fait appel à un service d'aide à la personne. La réduction d'impôts s'applique sur la somme versée pour les prestations de service, à hauteur de 50 % et dans la limite de 6000 ¤. En fonction de l'âge du demandeur, de sa situation familiale, de son handicap ou du nombre d'enfants à sa charge, sachez cependant que le plafond peut être revu à la hausse. Seule difficulté, comme pour toute réduction d'impôt, il est nécessaire de faire l'avance des fonds, la réduction intervenant au cours de l'année suivante.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).