Société

Retour au dossier : Société > Animaux
Animaux

Un animal de compagnie est bénéfique au physique et au moral des séniors

Un animal de compagnie pour aider les séniors ? C'est surement la meilleure solution pour leur moral et leur forme physique, une compagnie parfois indispensable pour les aider à mieux vivre.

Les difficultés des séniors

Les difficultés des séniors résident souvent dans leur solitude suite aux départs des enfants ou au décès du conjoint. La fatigue de l'âge fait que parfois les séniors ne veulent pas sortir de chez eux, et ne se déplacent plus ou pas assez. Les séniors très âgés ont du mal à retrouver un rythme de vie normal: se lever, se faire à manger ou même s'habiller. Dans une maison de retraite, ces rythmes sont imposés, mais les complications surviennent à domicile. Le sentiment d'être inutile est aussi présent dans certains cas, et propice à la dépression.

Vertus thérapeutiques d'un animal de compagnie

Un animal de compagnie est une grande responsabilité. Il est primordial de prendre soin d'un animal: le nourrir, le soigner, le promener. Tout ce travail est largement récompensé par un vrai lien entre l'animal et son propriétaire. Affection, tendresse, amour même sont le résultat d'une relation entre un animal et un humain. L'animal peut alors avoir un effet très bénéfique sur un sénior. Que ce soit un chien, un chat, ou autre l'animal sera l'occasion de ne plus se sentir seul et inutile puisque quelqu'un dépend de vous!

Ne pas oublier de s'occuper de son compagnon à 4 pattes aide certaines personnes atteintes de dégradations de la mémoire. Parfois les séniors deviennent agressifs, et l'animal contribue à réduire cet état de façon significative. Physiquement aussi l'animal de compagnie a ses conséquences: promenade et soins divers permettent de bouger. Pour les personnes handicapées, il est aussi une aide précieuse, comme c'est le cas avec un chien spécialement éduqué.

Les animaux dans les maisons de retraite

Beaucoup de séniors âgés ne peuvent plus rester seuls, la maison de retraite est alors incontournable. Le problème de l'animal de compagnie est alors certain, et rares sont celles qui les acceptent. Un chien ou un chat peut être à l'origine de nuisances, de maladies et c'est délicat de ne pas déranger autrui. Pourtant, les résultats sont là: la présence d'un animal est bénéfique. Comme il n'apparaît pas toujours pas facile d'admettre les animaux des résidents, d'autres solutions sont choisies. De plus en plus de résidences adoptent un animal, un chien, qui rend visite à l'ensemble des séniors tout en créant un lien social. D'autres prennent le parti d'animaux discrets, comme des poissons qui ont un effet calmant, diminuant la tenson artérielle par exemple. Des résidences optent pour une mini ferme à l'extérieur. Les chiens des visiteurs sont parfois acceptés, à condition que l'animal soit calme, propre et docile.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).