Société

Retour au dossier : Société > Démographie
Démographie

Géographie et mobilité des séniors

Pour avoir travaillé toute une partie de leur vie, les seniors aspirent à profiter du temps libre de la retraite. L’héliotropisme fait son effet et participe au « vieillissement » de certaines régions

L’appel du Sud

De nombreuses études ont démontré que les façades littorales de l’hexagone attiraient les seniors. Plus généralement, les retraités ont clairement exprimé une préférence pour l’ouest et le sud au détriment de l’est et du nord. Les seniors vont donc presque naturellement se diriger vers les régions où le climat est meilleur. Parce qu’ils sont bons pour la santé, l’air de la mer et les rayons du soleil sont les critères prioritaires qui poussent les seniors à changer de région.

Ce type de migrations a évidemment de nombreuses incidences sur les profils sociaux et économiques de chaque région. Les départements du sud voient les prix de l’immobilier flamber et les services à la personne se développer tandis que les départements du nord rajeunissent et subissent une désaffection des professionnels de santé dont la zone de chalandise a glissé vers le midi.

Ville ou campagne ?

Généralement, les jeunes retraités encore dynamiques, qui ont connu le stress et la pression d’une vie active en milieu urbain, ont tendance à se précipiter vers le calme de la campagne. Les départements ruraux connaissent ainsi un regain de forme grâce aux retraités qui souvent transforment d’anciennes résidences secondaires en résidences principales.

La région parisienne est ainsi très marquée par le départ de ses retraités qui quittent la capitale et ses environs dès qu’ils n’y sont plus attachés par le travail.

Néanmoins, l’âge s’accompagnent malheureusement de problèmes de santé plus récurrents et d’une perte progressive de mobilité : les centres-villes accueillent de plus en plus les grands aînés qui y retrouvent la sécurité et le confort d’une plus forte proximité sociale.

Le poids de la famille

Il convient de noter que les grands mouvements géographiques des seniors sont pondérés par l’attachement familial et social. De nombreuses années passées à un endroit ont inexorablement tissées des liens et certains ont parfois peur, à la retraite, de ne plus savoir se faire de nouveaux amis. Les grands-parents ne veulent pas non plus trop s’éloigner de leurs enfants et de leurs petits enfants.

Inversement, il arrive de plus en plus que les seniors quittent l’endroit où ils ont toujours vécu pour se rapprocher de leur famille. En effet, compte tenu du marché de l’emploi et des parcours d’études, les enfants s’éloignent beaucoup plus du cocon parental et ce sont souvent les parents qui viennent à se rapprocher de leur progéniture active.

© 2010 IMD - 11, rue Philippe-Lebon - BP 51605 - 87023 LIMOGES Cedex 9. Reproduction même partielle de ce site interdite. Hébergement : Celeonet. Conception et réalisation : JWBC Consulting. Design graphique : Guillaume Isselin. Images : iStockphoto (Troels Graugaard, Daniel Laflor, Neustockimages, Peepo, Pali Rao, Jacob Wackerhausen).